pour la première fois dans le réseau

Sunny King et Scott Nadal furent probablement les premiers à présenter les idées du Proof of Stake et de mise en jeu (staking), en 2012. Ils décrivaient Peercoin comme une crypto-monnaie PoS innovante. Cette dernière était basée sur un mécanisme hybride PoW/PoS mais a progressivement mis l’accent sur le Proof Work (PoW). Cela a permis aux utilisateurs de miner et de soutenir le projet à ses débuts, sans être entièrement dépendants d’un système PoS.En 2014, Daniel Larimer a développé le mécanisme de Delegated Proof of Stake (DPoS) (Preuve d’enjeu déléguée) qui a été utilisé pour la première fois dans le réseau Bitshares, à noter que d’autres crypto-monnaies ont adopté le même modèle. Par la suite, Larimer fut également le créateur de Steem ainsi que d’EOS, qui adoptent également le modèle DPoS.

Le DPoS permet aux utilisateurs d’engager leurs fonds en tant que pouvoir électoral, qui est utilisé pour élire un certain nombre de délégués. Par la suite, les délégués élus gèrent les opérations de la blockchain au nom de leurs électeurs, assurant la sécurité et le consensus. De plus, les parties prenantes sont en mesure de pratiquer le staking avec leurs coins, pour recevoir des récompenses périodiques en fonction des fonds qu’ils possèdent et vérouillent.